منتديات بنات الجزائر

منتدى خاص بالبنات
 
الرئيسيةاليوميةس .و .جبحـثالأعضاءالمجموعاتالتسجيلدخول
بحـث
 
 

نتائج البحث
 
Rechercher بحث متقدم
الساعة
أفضل 10 أعضاء في هذا المنتدى
nina
 
امينهـ~
 
احصائيات
هذا المنتدى يتوفر على 13 عُضو.
آخر عُضو مُسجل هو نانيو ميري فمرحباً به.

أعضاؤنا قدموا 55 مساهمة في هذا المنتدى في 46 موضوع
راديو غناء


شاطر | 
 

 لسنة الثالثة متوسطqatar

استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي اذهب الى الأسفل 
كاتب الموضوعرسالة
nina
Admin


المساهمات : 46
تاريخ التسجيل : 21/10/2010

مُساهمةموضوع: لسنة الثالثة متوسطqatar   الخميس نوفمبر 04, 2010 11:38 am

Le gouvernement qatari garde un certain nombre de restrictions sur la liberté d'expression et les mouvements pour l'égalité ; cependant comparé à ses voisins comme l'Arabie saoudite, le Qatar est l'un des pays les plus libéraux de la région.
Au Qatar, la famille souveraine Al-Thani (آل ثاني) a continué à détenir seule le pouvoir suite à la déclaration d'indépendance du pays en 1971. L'émir, qui est le chef de l'État, gère le Qatar en s'appuyant sur la famille Al-Thani. Néanmoins, au point de vue politique, le Qatar a commencé à évoluer d'une société traditionnelle à un État moderne, à l'écoute du bien-être de ses citoyens, depuis les années 1990.
La base de loi du Qatar (1970) a institutionnalisé les coutumes locales enracinées dans l'héritage conservateur wahhabite (son influence a diminué aujourd'hui) du Qatar, conférant à l'émir un très grand pouvoir. Le maintien des traditions de consultation, gérées par consensus, et du droit du citoyen de faire appel personnellement à l'émir, influencent le rôle de l'émir. L'émir, tandis qu'il n'est soumis à aucun individu, ne peut violer la charia (la loi islamique) et, en pratique, doit prendre en compte les opinions des dirigeants notables et de l'autorité religieuse. Le Conseil consultatif, un groupe aux membres désignés qui assiste l'émir dans l'élaboration de nouvelles politiques, a institutionnalisé la position de ces genres de groupes d'influences. Aucun parti politique n'existe dans le pays. Le ministre des Affaires étrangères, interrogé plusieurs fois sur cette question, répond que le Qatar est un petit pays et ne peut pas contenir tous les partis politiques[réf. nécessaire].
L'afflux d’Arabes expatriés a introduit des idées qui remettent en question les doctrines de la société traditionnelle du Qatar, mais aucune contestation sérieuse à l'autorité de la famille Al-Thani n'a émergé.[réf. nécessaire]
En février 1972, le Premier ministre, Khalifa bin Hamad Al Thani, a destitué son cousin, l'émir Ahmad, et a assumé tous les pouvoirs. Les membres importants de la famille Al-Thani ont soutenu sa décision, exécutée sans aucune violence ni signes d'agitations politiques.
Le 27 juin 1995, le Premier ministre, Hamad bin Khalifa Al Thani, a destitué son père, l'émir Khalifa sans violence.2 et s’est fixé pour objectif la visibilité du Qatar sur la scène régionale et, autant que possible, internationale3. L'émir Hamad et son père se sont réconciliés en 1996, mais le souverain renversé ne revient au pays qu'en 2004 après avoir séjourné en Francepuis en Italie. La liberté de la presse a été étendue, et la station de télévision Al Jazeera située au Qatar, a acquis une réputation unique en tant que source libre et non-censurée de l'information dans les pays arabes.
En 1999, les premières élections pour un Conseil communal sont organisées, candidature pour tous les adultes, femmes comprises, et en avril 2003 le pays se dote d'une constitution, dont la rédaction a duré quatre ans. Sa principale nouveauté : l'institution d'un "Majlis Al-Choura" (conseil consultatif) dont trente des quarante-cinq membres seront élus au suffrage universel direct, les quinze autres étant nommés par l'émir (article 77). La première élection de ce Parlement a eu lieu en 2004. La nouvelle Constitution n'autorise pas pour autant la formation de partis politiques. L'un des articles les plus novateurs est celui qui garantit la liberté de culte, sans la restreindre aux religions monothéistes dites « du Livre »4. Lors de la guerre contre l'Irak le pays a servi de base à l’état-major américain (commandement central américain de Tampa, Floride (« Centcom ») responsable des opérations de guerre en Irak). 2
Par ailleurs, il a signé le 11 décembre 2002 avec les États-Unis un accord de coopération militaire relatif à l’utilisation de la base aérienne d’Al-Eideïd par les forces américaines.3.
Le Qatar est une presqu'île de 11 437 km² située sur la rive sud du golfe Persique. Il est limitrophe de l’Arabie saoudite à l'ouest, des Émirats arabes unis au sud et de Bahreïn au nord-ouest. Le pays s'étend sur 160 km de longueur et 80 km dans sa plus grande largeur. Ses 563 km de côtes furent jusqu'au XXe siècle la source de ses principales richesses, tirées de la pêche et des huîtres perlières
La plus grande partie de la péninsule qatarie est une plaine stérile recouverte de sable. Au sud-est se trouve la spectaculaire Khor Al Adaid ou « la mer intérieure ». Le pays est plat, son point culminant, situé dans le Jebel Dukhan, ne dépassant guère 90 m. C’est dans ce secteur que l’on trouve les principaux gisements terrestres de pétrole du Qatar, alors que les gisements de gaz naturel sont en mer, au nord-ouest de la péninsule.
Le climat du Qatar est désertique, chaud en été et très doux en hiver. Pendant l’été, les températures varient de 40 °C à 50 °C. Les averses hivernales sont minimes et la pluviométrie n’excède pas 75,2 mm par an. La végétation du Qatar est typique d’un tel climat : maigre, éparse, constituée de quelques broussailles épineuses et de quelques arbres d’espèces peu variées (parmi lesquelles prédominent les palmiers…). Les pluies d’hiver et de printemps viennent chaque année reverdir le désert, mais seulement pendant quelques semaines.
Doha, la capitale du Qatar, est aussi sa principale ville. Elle concentre la moitié de la population qatarienne et la quasi-totalité des infrastructures hôtelières et sportives du pays et abrite le Palais royal (Diwan Emiri).
En 1986, un contentieux régional est ravivé lorsque les forces qataries occupent l'îlot de Fecht el-Dibel, également revendiqué par le Bahreïn ; il est finalement apaisé par les termes d'un accord de paix. La découverte de gisements pétroliers, au début des années 1990, est le prétexte à de nouveaux différends territoriaux concernant la région Zubarah et les îles Hawar situées à l'ouest du pays. Le règlement proposé par la Cour internationale de justice en mars 2001 déclare5 :
1. à l'unanimité que Qatar a souveraineté sur Zubarah.
2. dit par douze voix contre cinq que Bahreïn a souveraineté sur les îles Hawar.
3. rappelle à l'unanimité que les navires du Qatar jouissent dans la mer territoriale de Bahreïn séparant les îles Hawar des autres îles bahreïnites du droit de passage inoffensif consacré par le droit international coutumier.
4. dit par treize voix contre quatre que Qatar a souveraineté sur l'île de Janan, y compris Hadd Janan.
5. dit par douze voix contre cinq que Bahreïn a souveraineté sur l'île de Qit'at Jaradah.
6. dit à l'unanimité que le haut-fond découvrant de Fasht ad Dibal relève de la souveraineté de Qatar.
Le règlement est accepté par les deux pays et le Qatar déclare fériés les deux jours suivant la proclamation de la décision
Le Qatar comprend 10 subdivisions appelées baladiyat (arabe : بلدية baladiyah, pluriel بلديات baladiyat) :
1. Ad Dawhah
2. Al Ghuwariyah
3. Al Jumaliyah
4. Al Khawr
5. Al Wakrah
6. Al Rayyan
7. Jariyan al Batnah
8. Ash Shamal
9. Umm Salal
10. Mesaieed
Doha, capitale du Qatar . Vue de la corniche
Répartition de la population :11
 Arabes 40% (notamment qataris, égyptiens et palestiniens),
 Pakistanais 18%,
 Indiens 18%,
 Iraniens 10%,
 Autres 14%.
L’islam est la religion officielle de l’État du Qatar ; les Qataris n'imposent pas universellement le style aux étrangers. La charia constitue la principale source de droit et de toute législation. On y compte plus de 1 000 mosquées. La majorité des Qatariens sont des musulmans sunnites. Les qataris n'imposent pas un habit spécial aux étrangers. La langue officielle du Qatar est l’arabe. L'anglais est la deuxième langue officielle du pays et il est parlé couramment. D'autres langues comme le persan, l'urdu et certaines langues orientales y sont parlées. Ardha est la danse traditionnelle du pays. Elle est effectuée par l'émir lors des évènements majeurs comme le jour de l'indépendance ou le jour de l'aïd. Les chanteurs qatariens sont peu nombreux et peu connus dans le monde arabe, à part Ali abdel Sattar, mais ce dernier n'est apprécié que par les habitants du Golfe. Le plat traditionnel qatari est à base de riz et d’épices : le Majbouss.
En comparaison des autres États arabes comme l'Arabie saoudite, le Qatar a plutôt des lois libérales, bien qu'elles soient en globalité inspirées de la charia comme les autres États de la péninsule arabique.
Le pays a vécu une période de changement après que l'actuel émir du Qatar, Hamad bin Khalifa Al Thani, est venu au pouvoir après avoir destitué son père. Par exemple, aucune forme d'habits n'est imposé aux femmes qui peuvent s'habiller comme elles le souhaitent en public (bien qu'en pratique les femmes qataris portent généralement l'abaya noire). Elles ont aussi le droit de conduire au Qatar alors qu'elles ne pourraient le faire en Arabie saoudite (ce droit existait bien avant l'arrivée de Hamad). Exception faite aux femmes membres de la famille de l'émir, qui ne peuvent conduire elles-mêmes pour des raisons « d'ordre royal » qui veut que les femmes de la famille régnante bénéficient de chauffeurs. Les lois du Qatar tolèrent l'alcool jusqu'à une certaine limite. L'achat de boissons alcoolisées dans certains endroits publics est soumis à un permis d'achat livré par les autorités mais officiellement interdit aux personnes de confession musulmane. Cependant, les bars publics au Qatar opèrent seulement dans les luxueux hôtels (alors que les émirats de Dubaï et de Bahreïn permettent l'établissement de « nightclubs », et que l'Arabie saoudite, beaucoup plus conservatrice, interdit totalement l'alcool).
L'enseignement au Qatar est gratuit et obligatoire à la fois pour les enfants qataris et pour ceux des travailleurs immigrés. Au cours des dernières années, le Qatar a donné une grande importance à l'éducation. Au même titre que les services de soins de santé gratuits pour tous les citoyens, chaque enfant a droit à l'éducation gratuite à partir de la garderie jusqu'à la fin du collège. Chaque communauté du pays a une école qui suit le programme de son pays d'origine. Le pays a une université, l'université du Qatar, et un certain nombre d'institutions permettant la poursuite d'études supérieures. De plus, avec le support de la Fondation du Qatar, des universités américaines réputées ont ouvert des campus dans la Education City, Qatar. Celles-ci incluent l'université Carnegie Mellon, l'université de Georgetown, l'université Texas A&M, l'université Commonwealth de Virginie et le collège médical Weill de l'université Cornell. En 2004, le Qatar a établi le Parc des Sciences et Technologies du Qatar dans l'Education City pour relier ces universités avec l'industrie.
En novembre 2002, l'émir Hamad bin Khalifa Al Thani a créé, par le décret numéro 37, le Conseil d'Éducation Suprême, qui inclut, parmi les membres de sa famille, la femme de l'émir, Sheikha Mozah bint Nasser Al Missnad, Ambassadrice de l'UNESCO pour l'éducation de base et l'enseignement supérieur 12, et qui a pour but de superviser la réforme complète du système de l'enseignement public au Qatar13. Le Conseil dirige et contrôle l'éducation pour tout âge, à partir du préscolaire jusqu'au niveau universitaire, incluant la réforme initiative de l'Éducation pour une Nouvelle Ère. Des écoles indépendantes financées par l'État ont été créées au cours des années qui ont suivi la création du Conseil. Ces établissements scolaires seront guidés par de nouveaux programmes d'enseignement en arabe, en anglais, en mathématiques et en sciences.
الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
معاينة صفحة البيانات الشخصي للعضو http://banat1995.rigala.net
 
لسنة الثالثة متوسطqatar
استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي الرجوع الى أعلى الصفحة 
صفحة 1 من اصل 1

صلاحيات هذا المنتدى:لاتستطيع الرد على المواضيع في هذا المنتدى
منتديات بنات الجزائر :: قسم البحوث-
انتقل الى: